Labelblue - Belle et bien naturellement

Cosmétiques et produits de toilette faits maison - Formules et ingrédients

13 avril 2006

Baume, baume, baume

onguentBon les paroles sans la musique c'est nettement moins drôle...mais les plus mélomanes (et les plus imaginatifs surtout) auront compris où je voulais en venir...

Toujours pour la spécialiste des cuisines thérapeutiques qui se reconnaîtra...un florilège de recettes de baumes et onguents...des classiques, des traditionnelles et quelque peu étranges...bref...de tout un peu...

De quoi vous donner envie d'acquérir (ou pas d'ailleurs) les ouvrages dont sont extraites ces formules.

Marie-France Müller : Pommade au millepertuis et à la camomille

millepertuisHuile de millepertuis 50 ml
Huile de camomille 50 ml
Teinture de souci 50 ml
Cire d’abeille 25 g
Lanoline anhydre 25 g

Faire fondre au bain-marie la cire d’abeille et la lanoline.
Ajouter l’huile macérée et la teinture de plante.
Remuer et mettre en pot quand la pommade a pris.

Douleurs articulaires, rhumatismales, tendinites, sensation de « doigt mort », blessures légères, piqûres d’insecte, brûlure légère, etc.

Marie-France Müller : Onguent cicatrisant

baumeBeurre de karité 250 g
Fleurs de camomille séchées 10 g
Ortie séchée 10 g (fraîche 30 g)
Pensées sauvages séchées 10 g
Plantain 10 g
HE lavande 10 gouttes

Fondre le beurre de karité au bain-marie
Ajouter les plantes, laisser cuire à feu très doux environ 2 heures
Filtrer au travers d’une mousseline en pressant
Verser la préparation encore chaude dans des pots munis de couvercle.

NB : pas d’indications pour l’HE…je suggère d’attendre que la préparation filtrée refroidisse sans durcir, ajouter l’HE, bien mélanger…mettre en pots.

Eczéma, acné, éruptions cutanées (sauf maladies infectieuses).

Remèdes maison, Editions Jouvence.

petalesroseMarie Delmas : Pommade Rosat

Roses rouges fraîchement cueillies et écrasées 100 g
Saindoux ou beurre de cacao ou beurre de karité 100 g

Mettre dans un pot bouché, garder au bain-marie chaud 6 heures puis au bain-marie bouillant une heure. Couler en pressant. Ajouter 100 g de roses pâles fraîches pilées et opérer de la même façon.

Pommade rafraîchissante à bonne odeur, agit efficacement contre les gerçures des lèvres.

Marie Delmas : Pommade de sauge

potgr_sFeuilles de sauge 30 g
Feuilles de lierre terrestre 30 g
Saindoux ou beurre de cacao ou de karité 250 g
Cire blanche 45 g

Cuire le tout ensemble et mettre dans un pot de grès après avoir retiré les plantes.

Contre ulcères atoniques, plaies et contusions.

Tisanes, remèdes et recettes d’autrefois, Editions du Mercure Dauphinois

citronPaul Ferris, d’après Hildegarde de Bingen : Onguent au citron

Faire chauffer doucement 30 g de cire d’abeille au bain-marie
Ajouter 5 cl d’huile d’olive et 10 gouttes d’huile essentielle de romarin.
En laissant refroidir et en remuant sans cesse, ajouter le jus d’un citron.

Contre les ulcères de la jambe, masser doucement.

Paul Ferris, d’après Hildegarde de Bingen : Onguent à la violette

violettePresser suffisamment de fleurs de violette pour recueillir 5 à 6 cl de jus. Filtrer dans un linge. Ajouter 2 cl d’huile d’olive. Dans une casserole maillée, à feu très doux, faire fondre 20 g de cire d’abeille. Pour encore plus d’efficacité, ajouter 10 gouttes d’HE de lavande ou de romarin. Verser progressivement l’émulsion huile-jus dans la cire en tournant régulièrement avec un cuillère en bois. Verser dans un pot de verre. Continuer à remuer jusqu’au refroidissement.

Appliquer sur les front contre les maux de tête. Utiliser contre les problèmes cutanés.

Remèdes de santé d’Hildegarde de Bingen, Editions Marabout

Dr Jörg Grünwald et Christof Jänicke : Recette de base pour un onguent avec de la teinture

flaconteintureRéchauffez doucement 16 ml d’huile végétale (amande douce, souci, jojoba, millepertuis, olive) avec 3 g de beurre de karité et 6 g de cire d’abeille, jusqu’à ce que tous les ingrédients se fluidifient.
A 40 °C, laissez refroidir et incorporez petit à petit 10 ml de teinture en gouttes jusqu’à ce que l’onguent soit complètement froid.

Transvasez dans un bocal en verre foncé à couvercle vissé.
Entreposez dans un endroit frais.

Guide de la phytothérapie, Editions Marabout

Patrice de Bonneval : Recette traditionnelle d’onguent de lierre terrestre

cochonBouillir ensemble 15 mn, 500 g de panne de porc mâle avec 2 poignées de pante entière de lierre et 2 poignées de seconde écorce verte de sureau, le tout haché.
Filtrer avec expression au dessus d’un bac d’eau fraîche et ramasser l’onguent quand il sera condensé. Le mettre en pots bouchés.

Brûlures, plaies, ulcères.

NB :je me vois bien demander à mon charcutier...votre cochon là...c'était pas une cochonne hein ??? :-)))

Patrice de Bonneval : Cérat de Galien, pommade cosmétique

galienCire blanche 130 g
HV amande douce  535 g
Eau de rose 30 g
Borate de soude (borax) 5 g

Chauffer au bain-marie cire et huile. Couler au mortier de marbre chaud en remuant continuellement. Incorporer la solution eau de rose + borate, petit à petit en agitant. Faire retomber continuellement les parties qui refroidissent plus vite au centre du mortier.

L’herboristerie, manuel de la santé pratique par les plantes, Edition Desiris.

Christopher Hobbs : Baume protecteur

huile120 ml d'huile médicinale (millepertuis, souci, arnica, achillée...)
20 g de cire d'abeille
10 gttes d'HE (lavane, orange, menthe, thym...)

Faire chauffer l'HV au bain-marie à environ 40°
Ajouter la cire râpée progressivement en remuant
Laisser refroidir, ajouter l'HE quand c'est encore liquide
Mettre en pot
Une fois refroidi fermer et étiquetter.

Réduit l’inflammation, active la guérison, réduit les risques d’infection des coupures, égratignures et autres blessures.

Se soigner par les plantes pour les nuls, First Editions

Jude C.Todd : Pain Reliever Salve

mouronMix together 2 tablespoons each of chickweed (reduces inflammation and aids in healing), wormwood (a great pain reliever), and yarrow (an anti-bacterial agent that also helps to relieve pain). The yarrow plant contains achillein an achilleic acid. These substances reduce the clotting time of blood, so they help stop any bleeding. Yarrow also has pain-killing and anti-inflammatory properties that are similar to aspirin.

Add the mixed herbs to 4 cups of olive oil and simmer 3 hours.Strain and add 3 ounces of beewax and 1 teaspoon of tincture of benzoin. Test for consistency before pouring into wide-mouth containers.

Un petit coup de traducteur Google pour le fun...

Salve de soulageur de douleur….mhmhmhm, ça commence bien !

Mélange ensemble 2 cuillers à soupe chaque de mouron des oiseaux (réduit l'inflammation et les aides dans curatif), absinthe (un grand soulageur de douleur), et millefeuille (un agent anti-bactérien qui aide également à soulager la douleur). La plante de millefeuille contient l'achillein un acide achilleic. Ces substances réduisent la période de coagulation du sang, ainsi elles aident à arrêter n'importe quel saignement. La millefeuille a également le douleur-massacre et les propriétés anti-inflammatoires qui sont semblables à l'aspirine. (le douleur-massacre ??? Gné ???)

Ajoutez les herbes mélangées à 4 tasses d'huile d'olive et de simmer 3 heures (simmer il refuse de traduire le vilain). Tendez et additionnez 3 onces cire d'abeille et 1 cuillère à café de teinture de benzoine.
Déterminez l'uniformité avant de verser dans des récipients de large-bouche.
(Pfff…large-bouche toi-même…)

Bon, on va la refaire hein…

Baume anti-douleur  (je trouve le nom moyennement choisi...)

Mélanger ensemble 2 cuillères à soupe de mouron des oiseaux (réduit l’inflammation, aide à soigner), d’absinthe (soulage la douleur), achillée millefeuille ( agent anti-bactérien, aide également à soulager la douleur). L’achillée millefeuille contient de l’achilléine et que l’acide achilléique. Ces substances diminuent la durée de coagulation sanguine et aide à arrêter les saignements. L’achillée millefeuille a des propriétés anti-douleur et anti-inflammatoires semblables à l’aspirine.

Ajouter le mélange d’herbes à 4 tasses d’huile d’olive et mettre au bain-marie 3 heures. Remuer et ajouter 3 onces de cire d’abeille et une cuillère à café de teinture de benjoin. Tester la consistance avant de verser dans des pots à grande ouverture.

Euh…z’auraient pas oublier le filtrationnement avant sauf si « strain » c’est filtrer…Enfin bref…faut filtrer avant de mettre la cire…

Eh beh…il y en a plein le livre mais faut s’accrocher pour traduire alors…je vous passe la main… ;-)))

Herbal home remedies, Llewellyn  Pubications.

Quelques recettes sur le net :

Adaptation du baume du tigre (en anglais) - recette simple
Une autre recette de baume du tigre plus élaborée sur le site de From Nature With love (toujours en anglais)...Sur le même site diverses recettes (onguent contre l'eczéma, divers onguents aux plantes, etc.).
Plusieurs recettes d'onguent dont une "mouron-plantain-consoude" (chickweed, plantain, comfrey)et une sorte de "vicks" (Eucalyptus Salve/Chest Rub) à utiliser pour les adultes
L'onguent Populeum sur Passeport Santé
2 onguents pour le rhume et le rhume des foins sur Feminin.ch

Allez hop à vos fourneaux...mais ne faites pas de confusions avec le potage familial !

Source des images : onguent, millepertuis, baume, pétales de roses, pot en grès, citron, violette, flacon, cochon, Galien, huile, mouron

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par bluetansy à 00:27 - Fiches récapitulatives - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

    Merci beaucoup pour ces recettes!!

    Posté par Nina, 27 février 2011 à 23:24
  • merci

    merci pour vos recettes et vos conseil, je trouve sa admirable de rester dans le naturel , pour les soins , les baume, rien ne vaut cela , merci encore .

    Posté par dan, 14 novembre 2013 à 21:57
  • Bouteille à la mer

    Bonjour ! Je fais mes baumes et tous mes cosmétiques moi-même, avec plaisir et succès, tant de la réalisation que dans l'efficacité et l'innocuité. Mais là, je suis confrontée à un problème : une de mes amies médecin aimerait mon aide (la naïve) pour mettre au point une recette impliquant huile de neem + 2 poudres de plantes sèches africaines pour en faire une préparation à usage externe, qui guérirait beaucoup de choses et aiderait vraiment les populations les plus démunies. Les études qu'elle a fait mener sur ces plantes sont vraiment pleines d'espoir et le coup mérite d'être tenté. Cette préparation DOIT pouvoir être réalisée par les familles, dans les villages, avec les moyens du bord. Exit donc les ingrédients compliqués, rares, coûteux et trop nombreux, les émulsifiants, les conservateurs, etc. J'ai pensé à un baume, qui ne demande que de la cire d'abeille facilement trouvable et transportable. Mais j'ai un gros doute sur l'utilisation des plantes sèches telles quelles, j'ai tendance à penser qu'elles seront "encapsulées" dans la cire et peu à même de délivrer leurs actif in situ. Un macérat, me répondrez-vous. Oui, mais c'est une manipulation de plus, et un peu fine si l'on veut récupérer les actifs. De plus, je ne sais pas si les actifs efficaces de ces plantes sont hydro ou liposolubles. Que faire ? En admettant que les actifs soient liposolubles, si je prends du karité (facilement trouvable en Afrique) et que je le fais chauffer à feu doux avec les plantes sèches, mettons pendant une heure, ai-je une chance d'arriver à un résultat concluant ? Il faut vraiment que la mise en oeuvre soit la plus simple possible, pour un résultat le plus efficace possible, ce ne sera pas une recette pour pharmacien instruit, mais pour villageois pauvres et malades... Des idées, des conseils ? Ce serait "oeuvre pie", comme on disait autrefois... Merci ! Et bravo pour ce site, au passage, un de mes favoris, sans aucun doute ! Isa

    Posté par Isa, 14 septembre 2016 à 14:49

Poster un commentaire