Labelblue - Belle et bien naturellement

Cosmétiques et produits de toilette faits maison - Formules et ingrédients

15 juillet 2008

Le karité dans tous ses états !

karit_Après la fiche sur le karité, petites applications pratiques !

3 déclinaisons pour son utilisation…Simplement additionné d’huiles essentielles, additionné de macérat huileux ou d'une huile pure et éventuellement d’huile essentielle, additionné de macérat huileux ou d'huile pure, d’hydrolat et éventuellement d’huiles essentielles…

En ne le chauffant pas, on préserve toutes ses qualités et on évite le risque de granulation dû à un chauffage inapproprié.

La Potion magique (ainsi nommée par une amie bluffée par son efficacité) :

Pour crevasses (mains et pieds), blessures qui cicatrisent mal.

Simplissime… Une cuillère à soupe de karité mou (placé près d’une source de chaleur, au soleil) auquel on ajoute 10 gouttes d’huile essentielle de ciste (Cistus ladaniferus, choisir le corse de préférence), 10 gouttes d’huile essentielle de lavande aspic (Lavandula latifolia = Lavandula spicata), et 10 gouttes d’huile essentielle de géranium (de préférence Bourbon, Pelargonium asperum ou roseum, ou graveolens, de Madagascar ou de la Réunion).

Le mode opératoire est simple (il va être le leitmotiv de cet article d’ailleurs…) : touiller, touiller, touiller ! Dans ce que vous voulez avec ce que vous voulez (cuillère, fourchette…) mais en évitant le bois, la faïence et autres matières poreuses. Toutefois l’usage du fouet est à déconseiller, ça se prend dans les branches et on ne s’en dépêtre pas !

L’utiliser de préférence la nuit, en couvrant bien la plaie, recouvrir d’une compresse (en intissé idéalement), sans appuyer, et d’une petite bande élastique pour maintenir, juste pour protéger les draps et les vêtements.

Le jour, laisser les restes de l’application de la nuit et si possible laisser à l’air.

L’apaisante - trituration

Pour peaux et lèvres irritées, petits boutons divers, gratouillis, eczéma sec (sauf si allergie à l’un des composants, je pense particulièrement aux allergiques aux plantes de la famille des composées – camomille et calendula en font partie-), bref, tous les petits inconforts de peau. Convient aux enfants car il ne contient pas d’huile essentielle, pour un usage exclusif par un adulte, on peut en rajouter.

Les proportions sont celles utilisées par Venezia pour son baume anti-mycose, celles données par Patrice de Bonneval et Franck Dubus (Manuel pratique d'aromathérapie au quotidien) étant peu précises  (2 cuillérées à soupe de karité, 1 cuillérée à soupe d'huile végétale au miminum, 1 cuillérée à soupe d'hydrolat au minimum, éventuellement conservateur, huiles essentielles, etc.) :

  • 30g karité
  • 1 cuillérée à soupe de macérat huileux maison de calendula-matriciare-achillée-lavande (à défait utiliser du macérat huileux de calendula)
  • 1 cuillérée à soupe d'hydrolat de camomille romaine ou matricaire.
  • 6 gouttes d’extrait de pépin de pamplemousse qualité cosmétique (EPP)
  • 3 gouttes de vitamine E cosmétique

Commencer par assouplir le karité (qu’on a ramolli en le mettant près d’une source de chaleur ou au soleil) en ajoutant progressivement l’huile dans laquelle on a mis la vitamine E.

Ensuite ajouter en triturant bien l’hydrolat et l’EPP.

Choisir un grand récipient pour éviter les éclaboussures et s’armer de patience. Il faut y aller progressivement et ne rajouter huile ou hydrolat que quand ce qu’on a ajouté avant est bien incorporé.

Utiliser des ustensiles désinfectés et mettre en contenant également désinfecté…Compte tenu de la présence d’eau, et de l’oxygénation due au long mélange, la trituration ne se conserve pas comme un karité « assaisonné » aux HE ou juste assoupli avec une huile.

Pour un usage exclusif par un adulte et pas pour les lèvres, on peut rajouter 15 gouttes d’huile essentielle (ajoutée à l’huile) : cyprès bleu (Callis intratropica), camomille romaine (Anthemis nobilis), camomille matricaire (Matricaria recutita), tanaisie bleue (Tanacetuum annuum). Ces deux dernières sont très bleues et ont une odeur disons…Particulière !


karit__blue


L’anti-picottis :

Contre les piqûres d’ortie et d’insectes.

Facultatif, pour les grands enfants et les adultes : 6 gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus citronné (Eucalyptus citriodora), 6 gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé (Melaleuca alternifolia) ou de manuka (Leptospermum scoparium), 6 gouttes d’huile essentielle de géranium (Pelargonium asperum ou roseum ou graveolens).

Ajouter progressivement au beurre de karité mou (placé près d’une source de chaleur ou au soleil), l’huile additionnée de la vitamine E et éventuellement des huiles essentielles.

De la même manière on prépare :

  • L’anti coups et bosses : avec du macérat d’arnica et de l’huile essentielle d’hélichryse italienne (Helichrysum italicum) – Eviter si la peau est entamée (l’arnica ne doit pas intégrer la circulation sanguine).
  • Le premiers secours : avec le macérat composé (calendula – matricaire – lavande – achillée) ou du macérat de calendula et une synergie hélichryse italienne – ciste ladanifère – lavande aspic. S’applique sur tous les bobos, y compris les hématomes écorchés.
  • L’anti-brûlures : karité – macérat huileux de lavande et/ou de millepertuis – huile essentielle de lavande aspic (ne pas s’exposer au soleil si usage du millepertuis).
  • Pour apaiser, mais l’esprit cette fois : karité – macérat huileux de camomille romaine et/ou de tilleul – huiles essentielles de lavande vraie (Lavandula vera=angustifolia ) et/ou de mandarine zeste (Citrus reticulata op zeste, photosensibilisante, utiliser le soir uniquement), et/ou de petitgrain bigarade (Citrus aurantium ssp aurantium op feuilles). Plus facile pour masser qu’une huile qui coule entre les doigts…
  • Contre l’apparition des vergetures (en cas de régime amaigrissant ou de grossesse, à partir du 4e mois de grossesse seulement, c’est une exception à l’interdiction d’utilisation des HE) : karité – rose musquée – huile essentielle de mandarine zeste ( 10 gouttes seulement pour la grossesse).

Vous trouverez d’autres exemples d’utilisation chez la Reine des baumes, déjà citée…Pardon, Venezia, la Princesse au Petit Pois. Des formules plus élaborées comprenant d’autres ingrédients, mais aussi des méthodes différentes comme la chantilly de karité à froid .

Sur le blog collectif Potions et chaudrons, nous retrouvons Venezia avec un baume au karité et à l'acide stéarique et Michèle, amoureuse du karité –si, si au moins ça…- qui nous fait partager sa passion à travers de nombreuses formules en contenant comme par exemple cette splendide crème soufflée.

Et laissez cours à votre imagination, mais bien entendu, en vous basant sur la lecture d’ouvrages sérieux. N’oubliez pas les précautions d’usage des huiles essentielles.

Vous trouverez des informations sur les macérats huileux sur Labelblue – Huiles infusées.

Image : karité

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par bluetansy à 10:00 - Soins dermo-thérapeutiques - Commentaires [5] - Permalien [#]

Commentaires

    ça donne des idées tout ça ! Par contre, je voulais voir le baume anti mycose mais la page n'existe pas...

    Merci pour toutes ces idées et recettes. Le karité sert à beaucoup de chose et il fait partie des indispensables selon moi...

    Posté par christine, 15 juillet 2008 à 11:31
  • Je vais voir ce que j'ai bidouillé avec le lien, je l'ai regardé tout à l'heure...

    Posté par Bluetansy, 15 juillet 2008 à 11:34
  • Bon a priori maintenant ça marche, la formule du "baume" qui est en fait une trituration est sous la photo...

    Posté par Bluetansy, 15 juillet 2008 à 11:37
  • merci Blue ! je vais donc essayer de faire quelque chose pour mon mari mais sans la canelle et avec moins d'he car c'est pour la paume de ses mains...ça me donne des idées tout ça...

    Posté par christine, 15 juillet 2008 à 11:49
  • Simplicité !

    Vos recettes sont vraiment semblables aux miennes dans leur simplicité, j'adore !
    Pouvez-vous me donner votre(vos) fournisseur(s) de beurre de karité (bio) ?

    Posté par sisikirk, 27 février 2015 à 13:15

Poster un commentaire