Labelblue - Belle et bien naturellement

Cosmétiques et produits de toilette faits maison - Formules et ingrédients

23 août 2008

Les végétaux interdits en cosmétique

On peut consulter sur le net sous forme d'un fichier .pdf la DIRECTIVE DU CONSEIL du 27 juillet 1976 concernant le rapprochement des législations des États membres relatives aux produits cosmétiques (76/768/CEE) (JO L 262 du 27.9.1976, p. 169)Texte consolidé (ICI)

Très riche en informations, ce texte comporte dans ces premières pages la LISTE DES SUBSTANCES QUI NE PEUVENT ENTRER DANS LA COMPOSITION DES PRODUITS COSMÉTIQUES

J'ai isolé de cette liste qui comporte 451 entrées dont bon nombre de composés chimiques tout ce qui concerne les végétaux. Nous retrouvons tous les grands classiques toxiques : aconit, datura, digitale, belladonne, etc. ainsi que quelques exotiques et des plantes ou extraits à l'allure plus inoffensive.

prunus_laurocerasusAinsi, en 291, l'eau distillée de laurier cerise vient nous rappeler que les hydrolats ne sont pas tout aussi inoffensifs qu'on pourrait le penser. Le laurier cerise, Prunus lauroceracus, figure au tableau C des pharmaciens, son hydrolat est utilisé dans un sirop contre la toux, à dose limitée et contrôlée mais pas question de l'incorporer dans nos cosmétiques malgré son doux nom tentateur.

En 359, on trouve l'huile de graines de laurier noble, Laurus nobilis... Là, interrogation... S'agit il de l'huile de laurier qui sert à la préparation du savon d'Alep, ainsi qu'en dermatologie vétérinaire ? Ou bien y a t il un subtil distinguo entre huile de graines et huile de baies ?

Je ne sais pourquoi, mais j'imagine mal qu'on presse les baies après les avoir débarrassées de leurs graines. Donc, par précautions, même si une marque commerciale propose des cosmétiques à l'huile grasse de laurier, je m'abstiendrais de l'utiliser autrement qu'en savonnerie.

Ne pas confondre cette huile grasse de laurier avec l'huile essentielle issue de la même plante qui rend de grands services d'un point de vue thérapeutique. Toutefois, pour celle-ci également, même si je l'ai déjà vu conseillée dans les soins de la peau, je préfère l'éviter dans les cosmétiques car elle est potentiellement allergisante (par sensibilisation) pour la peau.

J'ai également inclus en 358, 360 et 451 les furoucoumarines, le safrol et le methyleugénol qui sont présents dans certaines huiles essentielles et dont la teneur est à contrôler dans les cosmétiques, je vous laisse le soin de vérifier la composition des vos huiles essentielles et d'utiliser votre calculette.

Je suis un peu perplexe devant les entrées 423 à 450 qui concerne des substances  « en cas d'utilisation comme ingrédient de parfum ». Est ce à dire que si elles sont utilisées dans la formulation du produit dans un autre but elles sont autorisées ?

verveineA ce propos, la présence en 450 de l'huile de verveineLippia citriodora, m'incite à croire que bien des parfums ou produits parfumés « à la verveine » le sont avec un succédané comme la litsée citronnée, Litsea citrata, également appelée verveine exotique, voir une des huiles essentielles de la famille des citronnelles.

Petit clin d'oeil, qui ne concerne pas un végétal, en 416 figurent les «  Cellules, tissus ou produits d'origine humaine ». Si cela nous garantit l'exclusion de nos cosmétiques des cellules de placenta humain et autres extraits embryonnaire,s cela met également hors la loi celles qui voudraient inclure dans leurs savons ou leurs crème...Du lait maternel !

Assez de commentaires, voici cette liste...presque à la Prévert ! J'ai ajouté les noms vernaculaires (noms communs) à chaque entrée.

11. Aconitum napellus L. (feuilles, racines et préparat ions) Aconit napel

13. Adonis vernalis L. et ses préparations Adonis du printemps

15. Alcaloïdes des Rauwolfia serpentina et leurs sels Rauwolfia, Sarpagandha de l'Inde, Peau de Cobra 

35. Ammi majus L. et ses préparations Amni élevé, amni inodore

41. Apocynum cannabinum L. et ses préparation Apocyn(e) chanvrin

belladone44. Atropa belladonna L. et ses préparations Belladone

76. Chenopodium ambrosioïdes L. (essence) Chénopode Fausse-Ambroisie ou Ansérine vermifuge

98. Claviceps purpurea Tul., ses alcaloïdes et ses préparations Ergot de seigle

99. Conium maculatum L. (fruit, poudre et préparations) Cigüe

104. Colchicum autumnale L. et ses préparations Colchique

106. Anamirta Cocculus L. (fruits) Coque du levant

107. Croton Tiglium L. (huile) Croton cathartique

134. Digitaline et tous les hétérosides de la digitale

211. Hyoscyamus niger L. (feuille, semence, poudre et préparations) Jusquiame noire

215. Ipéca Uragoga ipecacuanha Baill. Et espèces apparentées (racines et leurs

préparations) Ipéca

lobelia218. Lobelia inflata L. et préparat ions Lobélie

281. Physostigma Venenosum Balf. Fève de Calabar

291. Prunus laurocerasus L. (eau distillée de laurier-cerise)

294. Juniperus sabina L. (feuilles, huile essentielle et préparations) Genevrier sabine

298. Solanum nigrum L. et ses préparations Morelle noire

301. Datura stramonium L. et ses préparations Datura

303. Strophanthus (espèces) et leurs préparations Strophantus

305. Strychnos (espèces) et leurs préparations (exemple : la noix vomique, Strychnos nux vomica)

311. Pilocarpus Jaborandi Holmes et ses préparations Jaborandi

laurier_jaune318. Glucosides de Thevitia neriifolia Juss Laurier jaune

330. Urginea Scilla Stern et ses préparations Scille blanche

332. Schoenocaulon officinale Lind., ses semences et préparations Sabadille

333. Veratrum Spp. et leurs préparations (exemple : Veratrum albim, vérâtre blanc ou hellébore blanc)

345. Pyrethrum album L. et ses préparations Espèce de pyrèthre

358. Furocoumarines [dont trioxysalen(*), méthoxy-8 psoralène, méthoxy-5

psoralène] sauf teneurs normales dont les essences naturelles utilisées.

Dans les crèmes solaires et les produits bronzants, les furocoumarines

doivent être en quantité inférieure à 1 mg/kg

359. Huile de graines de Laurus nobilis L. Laurier noble

360. Safrol sauf teneurs normales dans les huiles naturelles utilisées et à la

condition que la concentration ne dépasse pas:

100 ppm dans le produitfini,

50 ppm dans les produits pour soins dentaires et buccaux, à condition que

le safrol ne soit pas présent dans les dentifrices destinés spécialement aux

enfants

365. Acide aristolochique et ses sels, Aristolochia spp. etleurs préparations Aristoloches

374. Phytolacca spp. etleurs préparations Phytolaques

423. Racine d'aunée (Inula helenium) (no CAS 97676-35-2), en cas d'utilisation

comme ingrédient de parfum Grande aunée

425. Alcool de cyclamen (no CAS 4756-19-8), en cas d'utilisation comme ingrédient de

parfum

figuier436. Absolue de feuilles de figuier (Ficus carica) (no CAS 68916-52-9), en cas

d'utilisation comme ingrédient de parfum

450. Huile de verbena (Lippia citriodora Kunth.) (no CAS 8024-12-2), en cas

d'utilisation comme ingrédient de parfum Verveine odorante

451. Méthyleugénol (CAS no 93-15-2), sauf présence normale dans

les essences naturelles utilisées et sous réserve que la concentration

n'excède pas:

a) 0,01 % dans les parfums fins

b) 0,004 % dans les eaux de toilette

c) 0,002 % dans les crèmes parfumées

d) 0,001 % dans les produits à rincer

e) 0,0002 % dans les autres produits sans rinçage et les produits d'hygiène

buccale

Source des images : Laurier cerise, verveine citronnée, laurier jaune, figuier

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par bluetansy à 10:20 - Ingrédients : divers - Commentaires [14] - Permalien [#]

Commentaires

    Une petite remarque

    Merci Blue de cet article, intéressant comme tous tes articles.

    Dans cette liste, il y a des végétaux utilisés en homéopathie ; personnellement j'estime que c'est une médecine parallèle qui a son utilité et même davantage ; Un jour, je vais chez le pharmacien - qui rigolait toujours de mes petites granules (dont je remarque qu'ici en tous cas, les chirurgiens prescrivent des granules d'arnica avant une intervention chirurgicale ...) et je lui commande des granules d'un composé dans lequel se trouve du cannabis (il s'agissait de traiter une cystite). Il me dit qu'il est hors de question de me fournir ce produit car le cannabis est interdit. Je lui dis : "OK, mais pourquoi puisque vous estimez que l'on ne trouve RIEN dans les granules homeopathiques ? " Evidemment, je n'ai eu aucune réponse ! ...

    Bon dimanche Blue ...

    Posté par Julie, 23 août 2008 à 13:11
  • Très intéressant
    Pour en revenir à l'hv de laurier : celle des FI était à ranger en 359 ?
    Je suis étonnée pour le laurier cerise. Même en interne, il est indiqué comme un actif très dangereux, notamment pour les enfants
    http://www.au-grand-jardin.info/augrandjardin/l/laurier/phytotherapie.htm

    Posté par patte, 23 août 2008 à 19:00
  • Julie... Le plus bizarre étant que ton pharmacien t'a sans doute délivré toutes sortes de granules provenant à la base de plantes toxiques sans sourciller et seul le cannabis l'a fait tiquer...

    J'aurais dû rajouter qu'une des entrées concernent l'interdiction d'usage en cosmétiques des substances stupéfiantes...

    Patte, je ne comprends pas le sens de ta remarque... Le laurier cerise est effectivement toxique, c'est ce que j'indique, c'est pour ça que l'hydrolat est interdit dans les cosmétiques et inscrit au tableau C des pharmaciens. Il entre simplement dans la composition d'un sirop pour adulte contre la toux... C'est le fait que je n'ai pas précisé que le sirop est pour adulte qui te chiffonne ? De toutes façons ce sirop est prescrit uniquement sur ordonnance (même si on en trouve la composition sur internet) donc pas de risques qu'il soit vendu pour un enfant !

    Justement pour l'huile de laurier noble, la question reste ouverte, que ce soit celle des Folies d'Indigo (site fermé) ou celle qu'on peut acheter sur les sites allemands. Il s'agit d'huile grasse de BAIES de laurier...C'est tout ce que j'en sais et par sécurité je ne l'utiliserais qu'en savonnerie ou elle est transformée par l'action de la soude. Le savon d'Alep étant tout de même un produit traditionnel, il y a tout de même sur recul sur la question.

    Posté par bluetansy, 23 août 2008 à 19:50
  • Important oui

    Merci pour ces informations Blue ! Vraiment des informations précieuse ! Je vais me mettre à cette lecture.

    Posté par Mariejoe, 23 août 2008 à 20:47
  • question

    J'ai une question en ce qui concerne la verveine. Donc la Lippia citriodora serait interdite d'utilisation sauf en parfumerie ? Car, et je sais que tu n'es pas fan de cette compagnie, mais j'ai acheté de la Lippia citriodora chez Aromazone. Cela voudrait il dire qu'ils ne sont pas supposer la vendre ?

    http://www.aroma-zone.com/aroma/ficheverveine2004.asp

    Merci par avance et désoler si je pose une question idiote :s

    Posté par Mariejoe, 23 août 2008 à 20:53
  • Non l'inverse, elle est interdite en parfumerie mais pas de précisions sur ses autres usages...
    C'est une HE qui de toutes façons pose problème, tu trouveras des précisions sur le site de l'IFRA, ici
    http://www.ifraorg.org/Home/Code,+Standards+Compliance/IFRA+Standards/page.aspx/56
    Chercher Verbena oil. On constate qu'elle est totalement prohibée en cosmétologie et parfumerie.

    On lit : "Verbena oil from Lippia citriodora Kunth should not be used as a fragrance ingredient, based on its sensitizing and phototoxic potential. Commercial compositions of the verbena type should meet the requirements of the IFRA Standards."

    La dernière phrase suggère t elle que des exceptions sont possibles ?

    Elle est photosensibilisante et serait sensibilisante. Ceci dit elle est toujours en vente libre et est très intéressante sur le plan psychosomatique et énergétique. A manier bien sûr avec les précautions qui s'imposent.

    Par contre, logiquement, éviter de l'incorporer dans des cosmétiques, y compris shampoings et gel douche malgré sa merveilleuse odeur. La réserver à un usage thérapeutique.

    Posté par bluetansy, 23 août 2008 à 21:22
  • merci

    D'accord merci beaucoup de ta réponse Blue !! Je savais qu'elle était photosensibilisante mais pas le reste. J'imagine que c'est la même chose pour l'hydrolat de verveine ? !

    Posté par Mariejoe, 23 août 2008 à 22:41
  • Je pense qu'il est infiniment plus doux, je vérifierai mais de mémoire il ne présente pas de contre-indications.

    Posté par bluetansy, 24 août 2008 à 00:16
  • merci pour la liste précieuse, Blue,
    pour l'He de verveine, j'avais découvert ça quand j'avais bossé sur les végétaux photo toxiques. Le 436 m'étonne: avec tous les produits parfumés à la figue, je me demande quel est le substitut employé pour cette absolue… et effectivement il y a le mystère des graines de laurier

    Posté par venezia, 24 août 2008 à 23:01
  • Je crois qu'on utilise des fragrances figue totalement synthétiques.

    Posté par bluetansy, 24 août 2008 à 23:32
  • verveine

    salut blue,
    pourais-tu me donner si tu peux une précision pour le mecarat de verveine citron, j'en ai qui macère et j'aimerais savoir si je pourrais ou non m'en servir ?
    merci d'avance
    isa

    Posté par elle06, 18 novembre 2008 à 23:35
  • heuuuu!!!
    je voulais parler de macerat...je vais au lit!!!
    lol

    Posté par elle06, 18 novembre 2008 à 23:36
  • Je ne sais pas quels sont les composés liposolubles de la verveine citronnée...A ta place, je le réserverais aux produits pour le soir et je ferais un test de tolérance cutanée avant usage.

    Posté par bluetansy, 19 novembre 2008 à 01:13
  • Graines de Laurier

    Bonjour, c'est une réponse un peu tardive car nous sommes maintenant en 2016.
    Merci Blue pour cet article.
    Concernant l'huile présente dans les savons d'Alep et celle qu'on utilise dans les cosmétiques, il ne faut pas confondre l'huile de "graine de laurier" qui est toxique et l'huile de "baies de laurier". La baie est le fruit qui pousse en automne, il est très gras et couleur aubergine.

    Posté par Ariane Andersen, 28 avril 2016 à 10:32

Poster un commentaire