Labelblue - Belle et bien naturellement

Cosmétiques et produits de toilette faits maison - Formules et ingrédients

04 novembre 2008

La lutte contre bactéries et champignons : Généralités

bact_rieUn certain nombre de cosmétiques manufacturés attirent le consommateur en quête du tout naturel et surtout de l'inoffensif, avec la mention « sans conservateurs », « Preservative free « en anglais.

Qu'en est-il réellement ?

Deux possibilités...

airlessSoit ce cosmétique a été fabriqué en milieu stérile, avec des ingrédients stériles et conditionné de même. Auquel cas, sauf à proposer un conditionnement très spécifique, flacon « airless », il sera hautement contaminable dès son ouverture.

Soit il ne contient pas d'ingrédient officiellement reconnu comme un conservateur mais contient soit des ingrédients utilisés à un autre effet et ayant un rôle de conservateur (par exemple le benzyl benzoate considéré comme un solvant) ou plus rusé, un ingrédient lui même contenant un conservateur (par exemple un extrait de plante contenant du phenoxy-éthanol qui figurera dans l'INCI sous forme de « ... extract »).

Ah si une dernière possibilité qualifiée d'innovante par certains marques mais qui me laisse songeuse...La stérilisation UHT !

J'avoue que pour moi qui me décarcasse pour chauffer le moins possible mes ingrédients pour préserver leurs propriétés, cela me laisse dubitative...De plus, cela ne solutionne pas le problème de la contamination après ouverture.

Le pH des produits

Papier_ph1On peut également noter que plus le pH d'un produit sera bas, meilleures seront ses chances de conservation. Une raison supplémentaire pour nous inciter à vérifier le pH de nos produits et éviter de leur faire dépasser un pH de 5 qui est tout à fait convenable pour respecter le pH naturel de la peau (faussement situé en général au delà).

Par contre, plus bas, le produit risque fort de se révéler trop agressif !

A l'inverse un très haut pH (supérieur à 9) est également un bon gage de non-développement des micro-organismes mais il est intolérable pour la peau. Par contre c'est ce qui explique partiellement (le taux de glycérine y est aussi pour quelque chose, nous en reparlerons) que les savons liquides n'ont pas besoin de conservateur.

L'hygiène

lavage_mainsSi nous souhaitons fabriquer un produit en lui donnant les meilleures chances de conservation, le premier point à respecter concerne les conditions de fabrication, la manière dont on prélèvera le produit et dont on le conservera.

Il convient d'utiliser du matériel et des contenants "stérilisés" par tout moyen à votre convenance. Mais également de penser à désinfecter vos mains (savonnage et passage à l'alcool), et le plan de travail (produit nettoyant et passage à l'alcool).

Evitez de travailler dans une pièce humide propice aux moisissures. Si les joints de la fenêtre ont tendance à noircir, dites vous que des spores peuvent se trouver dans l'atmosphère de la pièce et donc contaminer votre préparation.

Précisions :

  • La stérilisation est un processus spécifique qui, en réalité nous est peu accessible. Par exemple :

Stérilisation à la vapeur (autoclavage) signifie l'extinction et/ou l'inactivation irréversible de tous les microorganismes susceptibles de se multiplier sous l'action de "vapeur saturée d'au moins 120 °C" (DIN 58 946-1, 1987). Le temps d'action minimum suivant (temps d'extinction + supplément de sécurité) est indiqué dans la norme DIN EN 285 pour une température de stérilisation de 121 °C: te = 20 minutes." Source
En réalité, nous effectuons plus souvent une désinfection poussée.

  • Il est intéressant d'utiliser des linges ou torchons fraîchement repassés à la vapeur et même, comme je l'ai vu faire stockés ensuite au four à basse température.
  • L'alcool à 70° est bien plus efficace pour la désinfection que l'alcool à 90°C.

spatulesPour prélever votre produit, utiliser une spatule lavable que l'on pourra passer au lave vaisselle, bien savonner ou passer à l'alcool, conserver cette spatule dans une pochette ou dans une petite boîte...Si elle traîne dans un tiroir ou sur le rebord du lavabo, aucun intérêt, sauf à la désinfecter juste avant usage. A défaut savonner vous soigneusement les mains, et insistant sur le dessous des ongles, avant de prélever votre produit.

Les flacons pompe ou autre conditionnement airless sont intéressants, Hélas bien souvent, ils restent dans le petit « bec » une petite quantité de produit non protégée qui va se retrouver sur la peau à l'application suivante, cela ne contaminera pas le produit restant à l'intérieur du flacon mais ne sera pas très bon pour votre peau. La solution ? Un coup de pompe « pour du beurre » au dessus du lavabo...Mais pas mal de produit perdu !

La conservation

r_frig_rateurPour la conservation, pas mal de personnes ne jurent que par le réfrigérateur. Personnellement, je suis dubitative pour plusieurs raisons. Le réfrigérateur est un milieu humide qui peut être propice aux moisissures, ce n'est pas un milieu stérile...Pour preuve, vos légumes qui peuvent moisir au réfrigérateur !

Ces moisissures peuvent se déposer à l'extérieur du contenant et plonger allègrement à l'intérieur à l'ouverture suivante.

Autre truc qui me chiffonne, rien de pire que les variations de température pour déclencher une prolifération de micro-organismes. Or, passer d'un réfrigérateur à une salle de bains toute chaude, quel beau choc thermique !

coiffeuseAlors conserver un gros pot en réserve au réfrigérateur, remplir un plus petit pot qu'on conservera à température ambiante en respectant le maximum de conditions d'hygiène (essuyer l'extérieur du pot à l'alcool, utiliser une spatule désinfectée, des mains propres...), oui...Mais le pot qu'on va utiliser tous les jours me semble bien mieux, en tous cas sous nos latitudes, à température ambiante.

Attention ! La salle de bain subit elle aussi de fortes variations de température, de plus elle est humide et, dans de nombreux logements, également propice aux moisissures.

Le meilleur endroit me semble encore la chambre, pièce normalement à température constante, peu élevée et sans humidité spécifique. Remettez donc à la mode les coiffeuses de nos mères et grands-mères avec leurs petits tiroirs sombres !

En conclusion de ce premier volet et avant d'aborder les produits conservateurs, je tiens à attirer votre attention sur le fait qu'aucun conservateur n'est naturel dans le vrai sens du terme, en effet tous les produits que nous pourrons utiliser auront subi une transformation de la main de l'homme.

Les seuls conservateurs vraiment naturels, utilisés en alimentation sont le sucre (inutilisable au taux requis dans nos préparations) et le sel.

Le miel seul, se conserve très bien et très longtemps mais perd ses propriétés antibactériennes et antifongiques dès qu'on le dilue.

Rappel articles du blog sur le thème de la conservation :

Source des images : bactérie, flacons airless, papier pH, lavage mains, coiffeuse, réfrigérateur

Sources

Mademoiselle Bio, Naturalingrédient, Preservative-free and Self-preserving Cosmetics and Drugs De Jon J. Kabara, Donald S. Orth, Source: International Journal of Cosmetic Science, Volume 28, Number 5, October 2006 , pp. 359-370(12)

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par bluetansy à 11:42 - Ingrédients : divers - Commentaires [21] - Permalien [#]

Commentaires

  • Super!!!j'attends avec impatience la suite!!
    merci pour toutes ces infos.....

    Posté par margouillas, 04 novembre 2008 à 12:48
  • Super Blue!!!!!! ca me tracasse en ce moment tout ce qui touche a la conservation! tu tombes a pic!
    au fait!j'ai fait un tour chez Lush (j'en ai profité) et devine ce que j'ai ramene......un capi vert bien sur! faut que je teste avant de me lancer, voir si ma tignasse supporte bien! je me suis retenue de pas acheter le magasin entier!!! c'est trooooop cher!

    Posté par sensationnature, 04 novembre 2008 à 12:54
  • oui moi aussi avec beaucoup d'impatience !!!!
    gros bidoux blue
    cece

    Posté par cece, 04 novembre 2008 à 12:55
  • superbe article,super interressant
    j'en apprends tous les jours vivement la suite

    Posté par wistiti, 04 novembre 2008 à 12:57
  • merci blue de ces recherches merveilleuses !!!

    Posté par okapi2004, 04 novembre 2008 à 13:20
  • Bonjour Blue
    Tu travailles d'arrache pieds!
    Je stérile mes contenants et autres instruments
    au four à chaleur tournante après le lavage
    Préchauffer le four,éteindre et conserver juste
    la chaleur tournante
    Surveiller de très près sinon on perd les contenants
    qui ne sont pas en verre...cela marche bien et évite de les essuyer ,donc des manoeuvres risquées en moins
    Sinon, j'utilise vinaigre blanc et citron mélangés en plus du lavage et m'en tartine aussi les mains et avant bras
    Et puis comme toute Antillaise qui se respecte j'ai des amis dans les hôpitaux
    des amis

    Posté par mlk, 04 novembre 2008 à 14:24
  • super article Blue. Le passage sur le Ph m'interesse beaucoup notamment.

    c'est vrai que lorsqu'on ajoute des ingrédients non bruts, beaucoup ont déjà été (plus ou moins discrètement)conservés.


    Je m'étais renseignée pour la stérilisation. 10mn dans l'eau bouillante (vinaigrée quand elle est calcaire) valent 20mn en autoclave. le tout étant ensuite de sortir le tout sans se brûler et sans contaminer…

    j'ai peu à peu sélectionné le matériel pour les popottes cosmétiques, ne conservant que les matériaux qui se stérilisent sans problème: acier, verre, baguettes chinoises en céramique blanche, silicone. le seul souci, c'est le mini fouet; j'en ai acheté à plusieurs reprises que j'ai dû balancer, car ils ont viré au noir total dès que j'ai tenté de les faire bouillir… Autre souci: le pla de travil, j'installe du papier sulfurisé qui n'est pas stérile, et un torchon repassé dessus quand je fais des émulsions, je me demane si c'est OK.

    J'ai longtemps utilisé le papier sopalin imbibé d'alcool pour prendre les objets jusqu'à ce que je fasse une démonstration de mes manip devant un œil professionnel.

    Verdict: hum… et commentaires:

    1. utiliser des compresses stériles pour manipuler (je les achète au BHV médical à paris)
    2. pour les manip sensibles (ou si on est enrhumée), mettre un masque devant la bouche.
    3. limiter au max le nombre de récipients (ce que je fais en général), toute manip supplémentaire entreinant un risque accru de contamination.


    Je retiens l'idée du four de Mlk.

    Michèle m'a aussi appris à mettre mes ustensiles dans un verre tapissé d'une compresse térile imbibée largement d'alcool.


    je dois dire que pour les baumes, uniquement du gras, le risque est quand meme moins aigu, même si je fais très attention.

    J'ai lu quelque part que certaines utilisaient l'EPP pur pour desinfecter les ustensiles… mais je ne sais pas si c'est efficace. Qu'en penses-tu?

    Posté par venezia, 04 novembre 2008 à 20:42
  • Je me souvenais des 10mn à l'eau bouillante pour stériliser, tu en avais déjà parlé, mais impossible de documenter...Je me suis donc rabattue sur cette référence...Comme certaines stérilisent aussi à la cocotte minute...

    J'utilise des plateaux Ikéa comme "champ de manoeuvre" que je passe à l'alcool.

    Pour l'EPP, en anticipant sur l'article suivant, compte tenu des grosses interrogations subsistant à son propos, je suis dubitative mais surtout, je ne comprends pas l'intérêt par rapport au prix !
    Je ne suis pas sûre qu'il fasse mieux que l'alcool à 70°.

    Je mets mes ustensiles dans un verre passé à l'alcool. Je me passe les mains à l'alcool et souvent je les repasse si je manipule des objets non "désinfectables" (ne serait ce que les flacons des mes ingrédients avec leurs étiquettes...Mais il reste bien entendu que je suis dans une cuisine et non dans un labo...

    Posté par bluetansy, 05 novembre 2008 à 01:08
  • Fantastique cet article !! Ça répond a bien des petites questions !

    Posté par Mariejoe, 05 novembre 2008 à 10:43
  • Sinon en papotant avec des tambouilleuses, je voulais rajouter que si on a un réfrigérateur dédié à la cosmétique, là ça devient intéressant, même si perso, je ne transporterais pas le pot dans la salle de bain chauffée pour le remettre au froid après...

    Posté par bluetansy, 05 novembre 2008 à 12:54
  • joli travail

    j'attend la suite avec impatience

    Posté par letis, 05 novembre 2008 à 13:02
  • Merci Blue pour tes articles synthétiques et si interessants. Ah ton blog me manquait vraiment, c'est un plaisir de te retrouver dans la blogosphère

    Posté par malegria, 06 novembre 2008 à 08:04
  • Merci Malegria, j'aime bien aussi quand Bloglines me dit qu'il y a un nouvel article sur Beauté naturelle !

    Posté par bluetansy, 06 novembre 2008 à 13:40
  • merci beaucoup pour cette synthèse, je crois que c'est un sujet qui nous préoccupe toutes beaucoup, vivement la suite!!

    Posté par simsima, 06 novembre 2008 à 23:32
  • Ca me rassure de voir que je ne suis pas la seule à rester dubitative en ce qui concerne la conservation des cosmétiques au frigo. J'ai toujours pensé que le choc thermique entre le frigo et la salle de bain était assez violent...

    J'attends la suite avec impatience!

    Posté par Meylusine, 07 novembre 2008 à 02:49
  • Ah!! Je ne connaissais pas bloglines. Intriguée par ton commentaire, je suis partie recherche google et je suis ravie de ce que j'ai trouvé. Merci pour cette découverte

    Posté par malegria, 07 novembre 2008 à 07:44
  • Il y aussi netvibes...Je ne sais pas lequel est mieux...

    Posté par bluetansy, 07 novembre 2008 à 10:19
  • Je suis entièrement d'accord aussi au sujet de la conservation au frigo ! Je pense aussi que c'est le choc thermique qui s'avère le plus gênant.
    Lorsque j'ai commencé à tambouiller, ça a toujours été ma priorité de faire extrêmement attention à la contamination. Pas évident ! Nous, on n'a pas de laboratoire ! Comme vous, j'utilise l'alcool pour désinfecter ce que l'on ne peut pas stériliser à l'eau bouillante, et je me désinfecte les mains sans arrêt ! Je mets aussi les contenants ou les ustensiles dans un bol avec un peu d'alcool en attendant de m'en servir.
    Merci Blue pour permettre ces remises à plat et ne pas oublier ce sujet très important !

    Posté par Martine, 08 novembre 2008 à 09:29
  • Je plussoie les filles, quel excellent article Blue! Je vais mettre un lien vers cet article sur mon blog de ce pas!

    Posté par Sowilo, 11 novembre 2008 à 00:57
  • Merci pour ce récapitulatif plus qu'utile.

    Crudité

    Posté par Crudité, 11 novembre 2008 à 12:48
  • waouh... vite vite la suite...

    Posté par lilig, 11 novembre 2008 à 16:07

Poster un commentaire