Labelblue - Belle et bien naturellement

Cosmétiques et produits de toilette faits maison - Formules et ingrédients

19 décembre 2008

Les beurres

Dans l'article sur la crème moëlleuse pour le corps, j'avais abordé ce sujet en disant ceci :

Les différentes sortes de beurres :

- Beurres naturels : Gras naturellement solides à température ambiante tels que cacao, karité, mangue, sal, kokum, illipé, mowrah, etc. On peut également appeler ainsi des huiles semi-solide telles que coco, babassu et chaulmogra.

- Beurres "artificiels" fabriqués à partir d'huiles liquides (beurre d'avocat, d'olive, de cassis, d'abricot, de macadamia, d'amande, etc.):

1ère sorte: Beurres fabriqués uniquement à partir de l'huile dont ils portent le nom qui a été hydrogénée, totalement ou partiellement.
INCI d'un beurre de X est alors: X oil, hydrogenated X oil ou Hydrogenated X oil

2e sorte : Beurres fabriqués à partir de l'huile à laquelle on rajoute une huile hydrogénée d'origine parfois floue puisqu' a priori la nomenclature INCI n'oblige pas à dire de quelle huile il s'agit...
INCI d'un beurre de X est alors: X oil, hydrogenated vegetable oil

En général la fraction d'huile hydrogénée ajoutée ne dépasse pas 25%.

Dernière possibilité...Acheter une huile de X et lui rajouter soi même une fraction de produit vendu pour faire des beurres, qui n'est ni plus ni moins que de l'huile hydrogénée (et le flou sur son origine perdure)
Exemple : le LipidThix de LotionCrafter

Avantages de la forme beurre : consistance, augmentation de la durée de vie car meilleure résistance à l'oxydation

Je viens de trouver un article, intéressant dans sa totalité d'ailleurs qui sur le chapitre des beurres dit :

ocl"Par définition, les beurres sont des corps gras solides à température ambiante, qui fondent à des températures proches de celle de la peau.

On distinguera les beurres natifs (généralement extraits de noyaux ou de graines, et dont les constituants principaux sont des triglycérides) des beurres « fabriqués », obtenus par divers procédés physiques ou chimiques, et dont les textures sont proches de celles des beurres natifs. .../...

Les industriels restent cependant confrontés au besoin de renouveau constant, dans une industrie où le temps de développement d’une nouvelle source d’approvisionnement et le respect des réglementations imposent de trouverd’autres voies que le 100 % naturel.

On voit ainsi de plus en plus de beurres fabriqués être proposés aux formulateurs. L’objectif étant de créer un produit ayant une texture similaire à celle d’un beurre afin d’apporter de l’onctuosité et de l’émollience, on peut recenser plusieurs procédés physiques et/ou chimiques permettant d’y parvenir :

  • Le plus couramment utilisé car le plus simple, consiste à mélanger une huile à des corps gras de divers points de fusion, afin d’obtenir le beurre équivalent.
  • L’hydrogénation partielle d’une huile permet également d’obtenir une texture proche d’un beurre. Ce procédé industriel présente l’intérêt d’être accepté par des référentiels de certification « produits cosmétiques naturels » tel queEcocert.
  • Le mélange d’une huile et de cette même huile hydrogénée est aussi une autre voie d’obtention.

Mais selon le procédé de fabrication, on pourra sous une même dénomination générique trouver de très grandes différences physicochimiques.

Si l’on prend l’exemple du beurre d’avocat et de son point de fusion : obtenu par mélange d’huile vierge d’avocat à divers corps gras, son point de fusion de 48,9 à 60 °C (méthode ASTM D-127) [9], alors qu’il est de 38 à 48 °C (méthode NFT60-121) quand il est obtenu par hydrogénation partielle d’une huile d’avocat raffinée [10]. Les caractéristiques données ici dépendent également du producteur autant que de la méthode de fabrication utilisée."

HUILES ET DÉRIVÉS À BÉNÉFICES NUTRITIONNELS & COSMÉTIQUES - Le cas des beurres végétaux et des cires d’origine naturelle par Véronique ROSSOW - Revue Oléagineux, Corps Gras, Lipides -Volume 15, Numéro 4, Juillet-Août 2008 - John Libbey Eurotext

Ca va, je n'étais pas très loin du compte. Cette lecture m'incite à bien attirer l'attention des savonnières qui utilisent ces beurres - le beurre d'avocat donne une belle douceur et une belle mousse-, il ne faut pas tenir pour acquis une bonne fois pour toute l'indice de saponification qu'on peut trouver dans un calculateur ou un autre mais toujours vérifier auprès du fournisseur l'indice de saponification spécifique au beurre qu'on a acheté.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par bluetansy à 01:47 - Notes de lecture - Commentaires [13] - Permalien [#]

Commentaires

    C'est grâce à toi que j'ai acheté du beurre de jojoba à partir d'huile de jojoba et du beurre d 'abricot à partir de l'huile de noyaux d'abricots !
    Merci pour toutes ces explications claires.

    Posté par Martine, 19 décembre 2008 à 10:43
  • instructif cet article
    je n'ai pas encore utilisé de beurre ni dans les crèmes ni en savon mais cela as le mérites de me faire réfléchir avant de les employer

    Posté par wistiti, 19 décembre 2008 à 12:28
  • Blue, regarde ce qu'Akamuti dit de son beurre d'amandes:

    http://www.akamuti.co.uk/products/new/sweet-almond-tree-butter-120ml/

    Il n'est pas hydrogéné et serait un beurre naturel. J'ai un doute...

    Posté par michele, 19 décembre 2008 à 12:34
  • Effectivement je ne vois pas comment c'est possible... Soit c'est de la pâte d'amande...Sinon tu sais comme moi que lorsqu'on presse des amandes, on obtient de l'huile liquide !

    C'est très étonnant cette affaire !

    Posté par bluetansy, 19 décembre 2008 à 13:17
  • Eventuellement si ça ressemble à ça : http://www.pccnaturalmarkets.com/health/1639007/
    Une pâte avec le gras et une autre partie de l'amande mais pas que le gras...

    Posté par bluetansy, 19 décembre 2008 à 13:25
  • Punaise j'ai appris pleins de choses!!!!!! merci!
    je vais reflechir avant d'acheter betement maintenant, utiliser du beurre hydrogené pour des savons ca me pose pas de probleme , mais dans une creme, ca me bloque un peu plus.
    En tout cas j'ai un stock de beurre de macadamia, d'amande et d'avocat a utiliser avant de faire la maline!

    Posté par SensationNature, 19 décembre 2008 à 15:57
  • Pourtant c'était juste une piqûre de rappel !

    Posté par bluetansy, 19 décembre 2008 à 16:29
  • le truc qui me choque le plus et que je ne savais pas, c'est le fait qu'ils melangent une huile simple et avec une autre huile hydrogenée d'origine inconnue. Sinon pour le reste j'etais au courant quand meme....enfin j'ai acheté mes beurres sans savoir a l'epoque. Me reste quand meme un tas de beurre hydrogéné sur les bras....

    Posté par sensationnature, 20 décembre 2008 à 14:00
  • instructif,merci

    Posté par letis, 20 décembre 2008 à 18:57
  • Dans le même ordre d'idée, le beurre d'avocat vendu chez Alternative nature n'est pas hydrogéné non plus !
    http://www.alternativenature.fr/PBSCCatalog.asp?CatID=249557
    Alors c'est peut-être possible ...?

    Posté par Martine, 21 décembre 2008 à 07:44
  • Pareil, c'est très étonnant... Il faudrait voir la fiche de données du fournisseur.

    Posté par bluetansy, 21 décembre 2008 à 10:24
  • Difficile de s'y retrouver ... Dommage, j'aime tellement les beurres !

    Posté par Irene, 21 décembre 2008 à 14:00
  • Mais rien n'empêche de les utiliser...Ce qui me gêne c'est quand on ne sait pas ce qu'il y a dedans...

    Posté par bluetansy, 21 décembre 2008 à 14:53

Poster un commentaire