Labelblue - Belle et bien naturellement

Cosmétiques et produits de toilette faits maison - Formules et ingrédients

10 octobre 2009

La lanoline et ses dérivés

moutonConnue depuis l'Egypte ancienne, la lanoline,  Adeps lanae, est un corps gras obtenu à partir du suint, la graisse de la laine de mouton, purifiée, raffinée, décolorée et désodorisée, elle est produite par la peau et les glandes sébacées des moutons.

Elle est récupérée à partir de la laine après la tonte sans dommage pour l'animal.

Chimiquement, c'est plus précisément une cire, un mélange d'esters et d'acides gras de haut poids moléculaire.

Sa composition est très complexe et varie selon les moutons. Elle contient : esters, stérols (cholestérol, lano-stérol agno-stérol), des alcools gras (alcool cérylique, alcool cétylique, lano-octadecyl alcool, alcool carnaubylique) et des acides gras (palmique,  myristique, caprique, cérotique).

C'est une substance insoluble dans l'eau mais qui forme avec elle une émulsion de type eau dans huile stable. Elle a la particularité de pouvoir absorber et retenir 5 fois son poids en eau grâce à la présence de stérols émulsifiants, ce qui en fait un ingrédient recherché en cosmétologie et dermo-pharmacie.

C'est un très bon émollient qui adoucit la peau, a des effets anti-âge, et maintient l'hydratation (anti dessèchement).

On la connaît pour son utilisation traditionnelle dans les crevasses du mamelon lors de l'allaitement (elle peut être ingérer sans danger par l'enfant) mais on la retrouve également dans de nombreux cosmétiques et produits de toilette :

  • huiles de bains et bains moussants,
  • produits pour bébé (nettoyants et huiles),
  • savons,
  • mousses à raser,
  • shampoings ;
  • crèmes et laits hydratants
  • produits capillaires
  • produits de maquillage :
  • eyeliners,
  • make-up,
  • sticks labiaux
  • produits solaires
  • crèmes protectrices pour les mains

On la retrouve également dans des produits ménagers (cirages, détergents...) et des lanolines techniques sont utilisées dans diverses industries (traitement du cuir, métaux – antirouille-, lubrifiants, peintures, encre – anti-dispersant-, etc.).

On fabrique également de nombreux dérivés utilisés en cosmétique :

  • Par hydrolyse à chaud : Acides de lanoline (Lanolin acid) et Alcools de lanoline(Lanolin alcohol) : les acides de lanoline sont salifiés (exemple : le lanolate de magnésium qui est un émulsifiant) ou esterifés (exemple : le lanolate d'isopropyle est un surgraissant).
  • Les alcools de lanoline sont des surgraissants, les alcools de lanoline éthoxylés sont hydrophiles, solubles dans l'eau.
  • Lanolinamide et PEG (n) lanolilamide
  • Lanoline acétylée (Acetylated lanolin) : le blocage des fonctions -OH supprime toute affinité avec  l'eau et donne un produit totalement lipophile
  • Alcools de lanoline acétylée (Acetylated lanolin alcohol) : Agents antistatiques, émollient, agent émulsifiant, conditionneur capillaire, agent d'entretien de la peau
  • Acetylated lanolin ricinoleate
  • Lanolin linoleate
  • Huile de lanoline ou lanoline liquide (Lanolin oil) par distillation permettant de  séparer les composants les plus léger et PEG (n) lanolin oil après éthoxylation : sugraissant, plus facile à manipuler mais perte de l'affinité pour l'eau.
  • cire de lanoline (Lanolin wax) par refroidissement intense du résidu de distillation qui permet de séparer les composants les plus lourds et PEG lanolin wax après éthoxylation : agent de consistance (rouges à lèvres, sticks émulsions eau dans huile).
  • Lanosterol
  • Laneth-(n) et Laneth-(n) acetate
  • Alcohol lanolate
  • Lanoline hydrogénée (Hydrogenated lanolin)
  • Lanoline ethoxylée (combinée avec  des molécules d'oxyde d'éthylène): devient soluble dans l'eau

La lanoline et ses dérivés, allergisants ou non ?

« Elle induit des eczémas de contact essentiellement médicamenteux, survenant en peau lésée, surtout chez les malades atteints d'ulcères de jambes, de dermite des mains, de dermatose étendue ou chronique. La lanoline est une source rare d'eczéma de contact cosmétique. De manière paradoxale, un sujet sensible à une lanoline médicamenteuse appliquée sur une peau lésée tolère le plus souvent une lanoline cosmétique utilisée sur peau saine. »

La sensibilisation peut également se faire à partir de produits ménagers ou de cirage.

Il semblerait que pour les personnes n'ayant pas de problème de peau particuliers, la lanoline et ses dérivés ne soient pas plus allergisants que n'importe quel autre ingrédient cosmétique.

De là, comme certains marchands, à la qualifier d'hypo-allergénique !

« La composition de lanoline varie selon son origine et son mode de traitement dans l'industrie de la cosmétique. Certains dérivés sont plus allergisants que d'autres. Par exemple, « l'hydrogénation », qui est utilisée pour la convertir sous forme solide est potentiellement plus allergisante. A l'inverse, la purification (distillation et extraction des solvants) réduit le potentiel allergisant. »

Les pesticides ingérés par les moutons et dont les résidus se retrouvent dans la lanoline sont parfois incriminés. On trouve effectivement chez les fournisseurs, diverses qualités de lanoline dont le taux en résidus de pesticides est contrôlé et variable.

En conclusion, si vous ne présentez pas de pathologie cutanée particulière, aucune raison de se méfier de la lanoline et de ses dérivés plus que d'autre chose !

Par contre, à plusieurs reprises, le caractère comédogène de la lanoline est évoqué.

Pour les allergiques, éviter tous les produits contenant dans leur composition le terme « lanolin » mais aussi Amerchol L101et Amerchol CAB.

« Si vous êtes préoccupé par un produit cosmétique (notamment crèmes et laits hydratants), vous pouvez pratiquer « un test d'usage » : appliquer matin et soir le produit suspect sur le pli d'un coude pendant 10 jours. Si il n'apparaît ni rougeur, ni démangeaisons ou plaque d'eczéma, vous pouvez à priori l'utiliser sans risque.

Attention, le test d'usage ne doit pas être utilisé pour des produits irritants : produits ménagers, savons, shampoings (en général les produits qui doivent être rincés). Il vaut mieux dans ce cas précis consulter un dermato-allergologue. »

Sources :

Source de l'image : mouton noir

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaires

    merci

    Merci Blue pour cet article de fond ..à ma portée.
    Je n'ose faire le quizz car je suis sure de faire un score lamentable....bisous

    Posté par evelyne, 10 octobre 2009 à 08:28
  • Merci pour ce focus Blue ! J'adore apprendre avec toi ^^

    Posté par Sealeha, 10 octobre 2009 à 09:33
  • J'adore cet article Blue !! C'est vraiment instructif et facile à comprendre !! Un grand merci.

    Posté par Mariejoe, 10 octobre 2009 à 10:25
  • Un article qui répond à pas mal de mes interrogations. Merci !
    Tous les dérivés ont ils les mêmes vertus émollientes et réparatrices que l'originale ?

    Je viens de penser à un truc à la lecture de ton article :
    au delà de 4 % dans mes crèmes corporelles , ça picote sévèrement sur les zones sensibles (poitrine, ventre etc..)
    En revanche, aucun souci avec la crème pommadée suivant la formule de Michele que j'avais reçu en cadeau
    Mes irritations viendraient peut être de mon gros pot que j'avais acheté...Et c'est son origine qui en serait responsable

    Merci Blue

    Posté par patte, 10 octobre 2009 à 10:27
  • PS : intéressant que tu aies choisi un mouton noir comme illustration !

    Posté par patte, 10 octobre 2009 à 10:27
  • ouf j'apprends des choses grace a toi, ma belle, je dormirais moins c..ce soir!!!!j'adore merci de continuer pour nous!

    Posté par pamela, 10 octobre 2009 à 10:29
  • Merci à toutes...

    J'ai rajouté une ligne qui a son importance, je le remets ici : "Par contre, à plusieurs reprises, le caractère comédogène de la lanoline est évoqué."

    Pour les dérivés, j'ai indiqué les spécificités quand je les avais trouvées. certains sont plus surgraissants, d'autres ont perdu leur affinité avec l'eau, ou sont solubles dans l'eau...

    Et j'aime bien les moutons noirs...

    Posté par bluetansy, 10 octobre 2009 à 10:54
  • Merci Blue pour cet article instructif ! Personnellement je n'ai jamais utilisé de lanoline dans mes tambouilles, déjà parce que je n'en trouve pas (!) mais aussi parce que je m'interroge sur sa méthode d'obtention et que je n'ai jamais vraiment pris la peine de me renseigner.

    Ton article va peut-être me donner ce courage lol

    Posté par amzel, 10 octobre 2009 à 12:08
  • Je pense que si on regarde les techniques d'obtention, on va se faire peur comme pour le raffinage et la désodorisation des huiles végétales...
    On en trouve facilement en pharmacie de la pure sous la marque Lansinoh mais elle est très chère.
    Sinon il y en a sur le site Ormenis de mémoire et sur les sites allemands tu trouves lanoline et aussi alcools de lanoline.

    Posté par bluetansy, 10 octobre 2009 à 12:26
  • Très bel article de fond, Blue.

    Cependant mes livres de préparateurs de pharmacie ainsi que ma pharmacienne auprès de laquelle j'ai acheté de la lanoline (qui a l'air d'être désodorisée car la mienne ne "pue" pas) m'indiquent une absorption de 2 fois son poids d'eau et non 5.

    je vais lire tes liens pour en savoir plus.

    Posté par eau de rose, 10 octobre 2009 à 12:32
  • encore moi, je viens de consulter les liens. le 3ème lien conduit à une page blanche à l'intérieur et j'ai mis le 4ème dans mes favoris.

    encore merci.

    Posté par eau de rose, 10 octobre 2009 à 12:53
  • J'ai jamais utilisé la lanoline "original" que celle d'Aromazone... dite végétale. J'en ai utilisé dans un baume à lèvres... j'adore. Mais celui ci est il aussi hypo-allergénique ?

    Posté par Mariejoe, 10 octobre 2009 à 13:10
  • ça c drolement ilterressant!! je vais bien regardé si l'homme ne serai pas en contact avec ce qui expliquerai sont fort exema dont il n'arrive pas a se débarrassé!!!

    Posté par dragonnette, 10 octobre 2009 à 13:37
  • Eau de rose : lien rectifié...
    Sur le site de Dewavrin (fournisseur)ils parlent bien de 5 fois son poids...Sur une fiche de données, ils donnent une capacité d'absorption de 200%...

    MarieJo, le substitut de lanoline me semble quelque chose de bien différent, je ne sais pas si il est spécifiquement allergène.

    Pour ton zhom miss, je ne sais plus si il a déjà eu des tests cutanés, mais c'est vrai que si les tests sont peu fiables...et lui avec ses soucis de peau, effectivement pourrait être plus facilement sensibilisé.

    Posté par bluetansy, 10 octobre 2009 à 13:54
  • très intéressant! merci bcp

    Posté par Caroleen, 10 octobre 2009 à 14:23
  • Coucou, je reviens sur ce post avec une question... pour une tambouilleuse (donc en termes d'usage, d'indications), quelle différence entre la lanoline "pure" et l'alcool de lanoline ?

    Posté par amzel, 19 novembre 2009 à 11:41
  • lanoline = très bon émollient qui adoucit la peau, a des effets anti-âge, et maintient l'hydratation (anti dessèchement)
    alcools de lanoline = surgraissants

    Au niveau usage, lanoline = pâte collante plus ou colorée et odorante, alcool de lanoline = granules qu'on fait fondre comme l'alcool cétylique ou l'acide stéarique, sans odeur.

    J'avoue avoir utilisé l'alcool de lanoline en copie de produit du commerce donc m'être basée su la position de l'ingrédient dans la compo inci...
    Je pense que c'est le côté glissant et gras consistant qui est recherché vu les produits.
    Il peut être utilisé en émulsifiant eau dans huile ou en co-émulsifiant (jusqu'à 2%).
    c'est l'équivalent animal des phytostérols.

    La lanoline pure j'ai de la peine à cause de son côté collant, mais j'en ai retrouvé une pas aussi jaune et puante que ma première et je me suis promis de refaire des essais.
    J'avais tendance à lui substituer du beurre de cupuaçu ou de la cire de peau d'orange qui affichent des propriétés similaires en terme de rétention d'eau...

    Posté par bluetansy, 19 novembre 2009 à 21:43
  • Merci, je note ça dans ma petite fiche ! Je n'ai encore jamais manipulé (ni senti lol) de lanoline... J'en ai pris dans la commande groupée skin care online, car elle entre en haut de la compo d'un stick lèvres que j'essaye de refaire... On verra !

    Je n'ai pas pris l'alcool de lanoline en me disant que j'avais assez de machins que je ne sais pas utiliser comme ça

    Posté par amzel, 20 novembre 2009 à 20:44

Poster un commentaire