Labelblue - Belle et bien naturellement

Cosmétiques et produits de toilette faits maison - Formules et ingrédients

08 juillet 2008

Du bon usage des huiles essentielles

  • sentirTenir hors de portée des enfants.
  • Par principe les utiliser en application cutanée uniquement diluées (les utilisations pures sont ponctuelles, précises et doivent être dûment motivées).
  • Pas d’utilisation pure dans le nez, les oreilles, les zones ano-génitales. D’une manière générale, l’usage des HE pour ces zones se fait sous contrôle d’un professionnel (médecin, aromathérapeute, naturopathe).
  • Pas d’huiles essentielles sur les paupières ou le contour des yeux. Prudence pour les aisselles, les plis de l’aine, le dessus du crâne.
  • Certaines huiles sont photosensibilisantes, ne pas les utiliser avec un exposition au soleil ou aux UV d’une manière générale. Il s’agit principalement des huiles produites par expression des zestes de citrus (bergamote, citron, orange, pamplemousse, clémentine, mandarine, etc.). Les huiles produites à partir des ces mêmes zestes mais par distillation ne sont pas aussi dangereuses. D’autres huiles essentielles présentent des risques du même ordre : petitgrain mandarine, angélique, rue, céleri, cumin, etc.
  • Les huiles essentielles ne sont pas solubles dans l’eau, les mélanger avec un dispersant avant de les verser dans un bain.
  • Même si la plupart des huiles essentielles ont une durée de vie longue (5 ans), certaines sont moins stables, les huiles essentielles ou essences produites par expression des zestes se gardent entre 1 et 2 ans. Les huiles essentielles riches en terpènes, comme celles de la famille des pins et sapins sont sensibles à l’oxydation, ainsi que celles riches en linalol (bois de rose, bois de Hô, lavande…). Veillez à les conserver dans de bonnes conditions (à l’ombre et au frais) et à ne pas dépasser la date de péremption.
  • Ne jamais utiliser une huile essentielle que l’on ne maîtrise pas. Toujours se renseigner préalablement sur ses usages et ses précautions d’emploi.
  • Faire un test cutané au pli du coude, à une dilution dans une huile végétale neutre correspondant à l’emploi, surtout pour les terrains allergiques, intolérants ou hyper-réactifs.
  • Tenir les flacons debout afin d’éviter que les HE ne finissent par endommager les bouchons.
  • Veiller à une bonne fermeture des bouchons.
  • Penser à se laver soigneusement les mains après manipulation.
  • En cas d'huile essentielle dans l'oeil. Roncer à grande eau pour évacuer par effet mécanique. Rincer ensuite avec une huile végétale (dans une oeillère idéalement). Rincer au sérum physiologique pour éliminer l'huile.
  • Ne pas diffuser en présence d’un asthmatique.
  • Ne pas diffuser pendant son sommeil.
  • Ne pas utiliser d’HE dans des produits cosmétiques ou de toilette pour les enfants de moins de 3 ans, les femmes enceintes ou allaitantes, y compris par voie de diffusion.
  • Prendre l’attache d’un professionnel pour les utiliser pour des personnes présentant un problème de santé (tout particulièrement les personnes atteintes d’un cancer, d’un déréglement hormonal, d’un désordre immunitaire, d’hyper ou d’hypotension, d’épilepsie, d’insuffisances rénales ou hépatiques).

EssentialOilsLes huiles essentielles à utiliser avec précautions :

Contenant des phénols, dermocaustiques : cannelle écorce et feuilles, clou de girofle, thym à thymol, sarriette, etc. Ne pas utiliser en bain ni en diffusion.

Contenant des cétones, toxiques : Sauge officinale, menthe poivrée, etc. Usage précautionneux. Ne pas utiliser en bain ni en diffusion.

Contenant des dicétones : Hélichryse italienne. Moins toxiques que les précédentes. Soyez tout de même prudente en terme de dosage.

Contenant du linalol : Thym à linalol, bois de rose, etc. Prudence avec les sujets allergiques. Risque d’allergie cutanée.

Contenant des aldéhydes : Eucalyptus citronnée, citronelle, litsée citronnée. Peuvent être irritantes, provoquer de la toux. Attention aux yeux, ne pas utiliser en bain.

Contenant des aldéhydes aromatiques : Cannelle de Ceylan, cannelle de Chine, etc. Dermocaustiques, irritantes pour les muqueuses. Ne pas utiliser en bain ni en diffusion.

Contenant des lactones : Laurier noble, achillée, ciste. Allergisantes potentielles. Ne pas utiliser en bain.

Contenant du menthol : Menthe poivrée, menthe des champs. Le menthol en grande quantité est hypertensif, stupéfiant, excitant et dépressif. Ne pas utiliser en bain ou en diffusion.

Contenant des coumarines : zeste d’agrumes, aneth, angélique. Photosensibilisantes.

Contenant des phtalides : Livèche, céleri. Photosensibilisantes, risque de dermocausticité.

Inspiré de CE TEXTE.

Image HE


Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par bluetansy à 01:17 - Ingrédients : huiles essentielles - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire